Blade Online est un forum Rpg de type manga/réel, inspiré de Sword Art Online et de Log Horizon, prenant place dans un tout nouvel univers
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelques pièces d'or pour des rotules en moins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deirdre
Membre
Membre
avatar


MessageSujet: Quelques pièces d'or pour des rotules en moins   Jeu 2 Avr - 22:04

« Tu es vraiment sûr de toi ? Parce que là, je doute... »
« C'est la joueuse a qui ce travail convient le mieux. Deirdre, c'est la première fois que tu mets en doute mes informations. » Se fit entendre une voix dans la tête, avec une teinte d’agacement.

Assise au fond d'une taverne seule dans un coin à part, en compagnie un gobelet en terre cuite à demi entamé et un pichet de vin un peu plus loin, Deirdre avait la main gauche collé sur sa tempe, signe qu'elle était en communication télépathique avec autrui, le tout à regarder une scène de bagarre. Des bagarres de taverne, c'est monnaie courante et elle irait même jusqu'à dire que dans certains cas cela défoulait mais la situation laissait à désirer. Non pas que voir cette Furry se battre d'un air déchaîner et sortir les armes d'entrée qui la gênait, c'était la raison qui laissait perplexe l'ancienne capitaine.

« Non, pas que je veuille mettre tes talents de Fixer en cause, disons que je ne m'attendais pas à une telle... comment dire ? Je cherche le mot... »
« Agressivité ? Je t'ai prévenu qu'elle l'était. Tu m'as demandé quelqu'un d’agressif dans la région et qui ne regarde pas trop l'étiquette de la moralité, je te propose elle. Et qui est en plus un certains liens avec les Chemins Oubliés. »

Ok, Redfor, le Fixer avec qui elle est en pleine discussion n'apprécient pas d'être contrarier et pour cause, Deirdre remet en cause un job où il s'en sort certainement bien mieux qu'elle mais là, c'est un poil trop pour la miss qui commencera elle aussi à s'agacer de la tournure de la conversation.

« Non mais à ce niveau là, ce n'est même plus de l’agressivité !?! Ca a commencer parce qu'un malheureux nain a été servi avant elle et qui, devant l'agréssivité de Tanya et du fait qu'il n'a pas compris ce qui lui arrivait, a dégénérer ! Même à Karak ils sont plus sociables et moins tarés que ça ! Eux ils savent au moins se taper dans la gueule dans la joie et la bonne humeur quand ça dérape dans un bar ! »
« Oui, j'avoue que ce n'est pas pour rien que sa guilde est en lambeau mais il faut voir ça sous un autre angle. »
« Comment tu veux que je vois ça sous un autre angle ?!? Ce midi tu m'apprends qu'elle a vidé les caisses de sa guilde et qu'il n'y a plus un chat... enfin sans mauvais jeu de mot... Et maintenant je vois ça. A ce niveau là c'est plus dans la catégorie cas sociable qu'associable ! »

Un soupire se fera entendre, signe qu'il a laisser tomber.

« Bon ok... Sinon il y a un de ses anciens membres à un village à 7 kilomètres de la ville et- »
« Non. »

Son regard se porta à la fenêtre. La cause ? Tempête de neige.

« Comment ça non ?!? Tu me fais chier depuis cinq minutes et maintenant tu me dis non. »
« Les routes sont bloqués, il y a une tempête de neige. Je ne tiens pas à me perdre en route et finir par faire la bise à un ours blanc. Je les préfère en peluche perso. »
« Donc depuis tout à l'heure... »
« Il faut bien que je justifie le prix de tes honoraires... Ah ? Je crois que je vais devoir te laisser, là je crois que ça va sentir le pâté. »

Elle retira sa main pour couper la communication, main qui finir en direction de son verre pour le finir. La raison ? Se friter avec deux joueurs de niveau 30-40 est une chose mais quand on voit deux personnes rentré portant le même écusson de la guilde avec un niveau 60 et voir l'un des joueurs pleurer dans les jupons de celui qui est très certainement le chef de la guilde, là on peut commencer à dire que ça va finir par partir en sucette avec un aller simple à la Cathédrale. Et si Deirdre ne se mêla pas encore à la conversation/dispute, elle a surtout pris soin de se lever calmement en vue de se diriger vers l'endroit où ça risquait de dégénéré plus que ça ne l'était déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanya
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Quelques pièces d'or pour des rotules en moins   Ven 3 Avr - 10:29

HRP : je ne savais pas quand tu voulais intervenir, je me suis dit que la fin de mon RP te laisserait agir dans le genre sauveuse Wink Après si tu souhaitais intervenir avant, dis le moi et je modifie légèrement

Tanya ne le supportait pas, mais alors pas du tout ! Revenant de ses aventures avec Astae, elle avait décidé d’aller se reposer dans une taverne de la capitale, histoire de boire un peu et de ne pas être seule tout de suite, vu qu’après elle comptait retourner auprès de son bétail afin de s’occuper d’eux. Elle était donc assise au comptoir de la taverne, et avait commandé une bière. Mais non, tout ne pouvait pas se passer comme il le fallait ! Il fallait qu’un nain arrive, qui semblait bien connaître le tavernier, ce qui faisait qu’il se faisait servir avant elle ! Mais quel toupet ! Quel manque de respect !

Il n’en fallut pas plus pour que Tanya s’emporte, et avant d’avoir reçu sa propre boisson, elle alla voir le nain pour lui arracher sa boisson des mains et la lui verser sur la tête. Imaginez bien que, malgré la différence de niveau, ce petit était teigneux, et la bagarre avait commencé. Tanya ne souhaitait pas sortir ses armes afin de ne pas alerter les gardes, mais elle n’était pas non plus très à l’aise de se battre à mains nues. Quoiqu’il en soit, devant ce minable de niveau 30, elle n’avait pas vraiment de problème. Il suffisait qu’elle le frappe quelques fois pour lui infliger de gros dégâts, et limite aucun besoin d’esquiver vu qu’il frappait comme une fillette.

Bon, ça c’est la théorie, car en pratique elle était assez énervée, et laissant la rage prendre peu à peu le contrôle de ses gestes, elle était devenue une combattante hystérique, rageant à chaque fois qu’elle ratait un coup ou qu’il la frappait, même si elle le voyait plus qu’elle ne le sentait. Bref, au bout du compte, elle finit par gagner, et sans le tuer même ! Elle commençait à peine à se calmer en savourant sa victoire, qu’un autre nain accompagné d’une naine entrèrent dans la taverne. Et oui, vous devinez bien, c’était le chef de guilde du teigneux ! Tanya, essayant tout de même de se calmer un minimum, examina les statistiques de chacun … Le chef de guilde était un nain bagarreur de niveau 60 … et la naine à ses côtés une mage runique de niveau 60 … Bon, il y avait aussi un ami du teigneux, lui niveau 30, qui était un prêtre.

Voilà ce que pensa Tanya en voyant ça : C’est mort. Déjà qu’elle avait déjà eu affaire aux bagarreurs, elle savait que ses chances de réussite au corps à corps étaient très limitées, alors en ajoutant les autres en soutient, ce n’était pas la peine. Mais bon, idiots comme ils sont, ils voulaient prendre une revanche sur elle, et démarrer une véritable bagarre de taverne. Et bien sûr, vu que le nain combattait aux poings, sans arme, il pouvait l’envoyer à la cathédrale sans même alerter les gardes. C’était une journée bien pourrie qui ne semblait pas pouvoir devenir meilleure.

Mais bon, elle avait encore envie de taper, quitte à mourir, et elle n’avait pas le choix, elle n’allait pas fuir. Alors elle fonça, afin de terminer le teigneux qui commençait à peine à reprendre ses points de vie. Avec l’élan et la force du coup, elle le frappa au visage ce qui l’envoya valser contre le mur –dis donc, c’est que ça peut voler un nain !- avant de reporter son attention sur le chef de guilde, mais trop tard. Il n’avait pas eu le temps pour sauver son compagnon, mais était clairement en avance pour frapper Tanya avant qu’elle puisse se tourner vers lui. Il l’enchaîna de quelques coups qui la firent reculer, et lui coupèrent la respiration quelques secondes, pendant lesquelles elle n’entendit que sa respiration forte et saccadée.

Ça n’allait pas être une partie de plaisir, sans parler qu’elle voyait bien que les deux autres compagnons avaient commencé à buffer le bagarreur, histoire qu’elle en bave bien. Il aurait suffi qu’un membre de sa guilde soit présent afin de l’aider et elle aurait un avantage conséquent, mais elle était seule. Enfin, pas au sens littéral, car plusieurs personnes assistaient au spectacle sans y prendre part. Elle le sentait mal ce combat. Elle avait son arc dans son dos qui l’empêchait de se déplacer au maximum, et l’espace restreint d’une taverne au plafond bas ne lui permettait pas d’esquiver ses coups avec aisance. On aurait pu croire que la classe de bagarreur avait été inventée pendant une bagarre de taverne …

Tanya pensa qu’elle pourrait essayer de s’occuper des autres avant, mais à part le niveau 30, qui risquait d’ailleurs d’esquiver ou de s’enfuir pendant que le bagarreur rattrapait Tanya par derrière pour la frapper, mais ça semblait une mauvaise idée. Quant à la naine, ce n’était pas en quelques coups rapides qu’elle arriverait à bout d’un niveau 60 … Clairement elle était en mauvaise posture. Elle ne voyait qu’une solution, mais cela ne lui plaisait pas. Elle décida de garder cette alternative pour plus tard.

Elle reporta alors son attention sur le chef de guilde, juste à temps d’ailleurs car il semblait qu’elle avait réfléchis trop longtemps, et elle esquiva un coup au dernier moment, reculant assez pour aller se cogner contre une table. Elle sentit la gêne dans son dos et du courber son dos afin de ne pas se heurter au bois dur et humide. Elle utilisa la table à son avantage, attendant qu’il fonce sur elle avec son poing pour esquiver au dernier moment, mais il avait vu la table lui aussi et ne fut pas surpris quand il brisa un morceau de bois. Tanya s’était appuyée sur le rebord pour bondir derrière lui, mais avant de pouvoir le frapper elle fut interrompue par une attaque de la naine, une magie qui l’immobilisa pendant une seconde ou deux. Juste assez pour se prendre un coup de coude du nain, ce qui la fit tomber.

Elle se trouvait donc assise par terre, la tête qui tournait, entourée par les trois membres revanchard du teigneux, tous voulant sa mort. Elle … elle n’avait pas le choix, okay ? Elle devait le faire, sinon elle perdrait, mourrait, et perdrait une partie de sa renommée de PK. Elle porta ses mains à hauteur de sa ceinture, attrapa la poignée de ses dagues, et en se relevant lentement, sous les yeux des trois opposants, dégaina ses dagues. Ils comprirent bien que s’ils continuaient, ce serait un véritable combat à mort, et que les gardes rappliqueraient. La question était : est-ce qu’ils s’en soucient ?

Elle entendit le tavernier les prévenir que les combats armés n’étaient pas tolérés dans ce lieu, ainsi que des bruits de pas. Quelques-uns devaient quitter l’endroit avant que cela ne dégénère, à moins que ce ne soit autre chose. Elle aurait aimé, qu’à ce moment précis, quelqu’un, même si c’est un étranger qu’elle n’aimera pas par la suite, lui vienne en aide. Mais elle ne l’avouera jamais ouvertement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre
Membre
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Quelques pièces d'or pour des rotules en moins   Ven 3 Avr - 23:30

Une main se posa sur l'épaule du nain avant qu'une voix ne se fit en entendre.

"Voyons voyons inu-"

Le geste à prévoir dans une bagarre, surtout depuis que la vue à la troisième personne a disparu, c'est les coups qui peuvent partir rapidement, subitement et par réflexe. Certes Deirdre n'est pas du genre grosse bagarreuse qui se crêpe le chignon mais elle connait le geste puisqu'elle aurait agi de même puisque l'on peut très bien se faire attaquer par derrière. Le coup de poing retourner ne se fit pas attendre, sa main gauche se posa sous le coude du nain pour le dévier mais aussi l'accompagner, ne serait que pour tout son corps accompagne son membre. Si Deirdre aura le vice de lui faire un croche pied, il sera seulement déséquilibré en manquant peu de chuter mais ne s'étala pas à terre. Peu importe car participer à la bagarre ne l’intéresse pas.

"Je disais donc: inutile de s'énerver pour si peu non?"

Le nain se retourna, hésitant quelques peu à prendre le marteau à son dos devant l'inconnu. La contrebandière le sait, il analyse le niveau comme le ferait n'importe qui. Deidre sait aussi ce qui pense: avec son groupe, la pirate seule contre eux vaudra légèrement mieux que l'assassin en solo, ne serait que pour sa capacité de switcher d'un ennemi à un autre sans problème. Par contre ils savent très bien que si ça devait dégénéré comme ça aurait pu l'être si elle n'avait pas intervenue, ce n'est plus une joueuse de haut niveau mais deux qu'il aura sur le dos et l'avantage numérique il pouvait se le carrer bien profond.

"En quoi ça te concerne l'elfe? On s'en prend aux hommes de ma guilde, c'est normal que je réagisse ainsi. Ne me dit pas que du jour en lendemain tu t'es acheté une conscience?"

Oh la vilaine remarque sur la couleur de son pseudonyme. C'est vrai qu'il est foncé et que celui du nain a tendance à plus virer au clair mais il marquait un point: en temps normal Deirdre en aurait eu mais alors strictement rien à battre d'un combat à sens unique à cause d'un avantage numérique. Malgré il n'aura rien comme réaction si ce que cette histoire semblait passer en arrière plan selon elle, répondant toujours avec la flemme décontractée.

"Mais aujourd’hui il faudra faire avec, je dois parler affaire avec mademoiselle."

Une pointe de colère se fit entendre dans la voix du nain. Il monta de ton. Du point de vue de Deirdre, c'était tout à fait autre choses: soit ce type est classe berseker et cette classe secondaire avait tendance à jouer sur ses nerfs, soit il est était ce qu'elle appelle vulgairement "loyal con" à la place d'un "loyal bon", même si l'un empêche pas l'autre.

"On ne s'en prend pas aux membres de ma guilde!"
"Oui c'est ça, j'y dirais." La façon dont elle l'aura dit équivaudra d'un gros "je n'en ai rien à battre" et il devra faire avec. "Mais si vous pouviez aller voir ailleurs pendant que je discute affaire, ça ne que mieux. Certains ont tendance à être plus chatouilleux quand on fourre le nez dans leurs affaires.3

La menace est à peine voilée mais Deirdre restera dans le flou pour la simple et bonne raison qu'elle ne veut pas que le nabot pense que la menace vienne seulement d'elle. Mais sans le savoir, elle ne mentait pas spécialement, le noble qui lui a demandé un service n'aimerait pas que ce bon samaritain qu'est ce nain vienne fourrer son gros nez et sa barbe dans ses affaires. Qu'il pense donc ce qu'il veut, c'est bien le dernier des soucis de Deirdre.

"Hmm... On se tire, l'ambiance ici, ça a tendance à être nauséabonde."

Deirdre leur tourna malgré tout pas le dos le temps que la plupart des membres commencent à partir, fixant par la même occasion le pseudonyme du joueur "Gragmar" pour ne serait ce que s'en rappeler. La raison? Non pas par paranoïa mais plutôt par principe, les bons samaritains à Jumanji ne sont jamais là par hasard. La porte s'ouvrant, laissant passer un grand courant d'air froid, signe que la tempête de neige continue. Temps de chiottes!

Deirdre attendit que la joueuse se lève et non, elle ne lui propose pas son aide pour se relevé: la raison étant qu'elle estimait l'avoir en bonne partie bien chercher aussi, ce qui ne l'empêcha pas de lui adresser la parole.

"Ne va pas croire que j'attends un remerciement, seulement que j'ai besoin d'aide pour un contrat qui doit être fait assez rapidement. C'est les Chemins Oubliés qui m'ont aiguiller jusqu'à toi. Il va de soit que tu seras rémunérer."

Les Chemins Oubliés l'ont conseillés? C'est un mensonge, certes petit mais mensonge quand même. Oui elle serait passé par les Chemins Oubliés que l'on lui aurait conseillé Tanya puisqu'en ville. Là, c'est son contact qui lui a conseillé, ce qui revient un peu au même enfin de compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanya
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Quelques pièces d'or pour des rotules en moins   Mer 8 Avr - 21:09

Se faire aider peut passer dans des situations assez tendues. Obtenir de l’aide passe. Mais recevoir de la pitié, qu’on fasse cesser la bataille car elle allait perdre, et tout ça pour un contrat ? Tanya en était réduite à ça ?? C’était comme si la petite réputation qu’elle s’était faite pendant ces mois tombait en un instant. Mais même si elle mourrait, elle le voulait ce combat contre ce nain crétin et bouffi ! Elle le retrouverait, elle en était certaine, et ne se priverait pas de l’expédier à la cathédrale, et cette fois elle ferait vite.

En attendant, elle se retrouvait en quelques sortes endettée envers cette femme. Enfin, ça ce serait si Tanya était honnête ou avait de l’honneur, mais que voulez-vous, une PK avec honneur est une PK morte. Elle préférait perdre seule que faire match nul grâce à quelqu’un, qui que soit cette personne, et cette femme inconnue n’en faisait pas exception. Sans parler de ces manières, Tanya ne l’aimait pas. Et cette manière de traiter la personne dont elle venait demander de l’aide, c’était le monde à l’envers !

Attendez, elle venait juste de parler des Chemins Oubliés ! Ce ne serait pas la guilde de la nymphe par hasard ? Celle avec tous ceux amoureux du background et qui parcourent le monde en quête de mystère, de réponse mais absolument pas de combat ou de loot pour devenir le meilleur en combat ? A l’occasion, Tanya devrait vérifier ses dires auprès d’Astae, car elle avait du mal à croire cette inconnue. Quoiqu’il en soit, vu l’état de la guilde ainsi que son coffre, elle avait intérêt à accepter. Enfin, si elle était une chef avec un minimum de respect et de passion pour sa guilde, ce qui n’était pas le cas. M’enfin, de l’argent facile, cela ne lui ferait pas de mal. Et puis si sa guilde n’en savait rien, elle pourrait garder le tout pour elle.

« Un contrat ? Ça ne pouvait pas attendre la fin du combat ?! J’aurai pu tous me les faire, un par un ! Et comme tu n’attends pas de remerciements, ce n’est pas moi qui vais implorer pour que tu acceptes mes remerciements alors. Nan mais je vous jure, saleté de teigneux de nain teigneux, sale teigne teigneuse sans aucun … Ah, sale nain ! Je les hais plus que le reste je crois ! On dirait des humains à qui on a raccourci les bras et les jambes, et dont on a retiré le cerveau par la même occasion ! Comment on peut vouloir jouer une race pareille ! »

Tanya était furieuse, enfin pas dans le sens folle furieuse, mais plutôt énervée, même plus. Elle grommelait contre ses assaillants, elle grommelait contre sa "sauveuse", comme à son habitude, agissant d’instinct et sans réfléchir.

« Attends, au fait, c’est quoi ton contrat ? Vu que le combat est maintenant fini, et le contenant de ma choppe ayant fini par terre ou sur le nain, je n’ai plus rien à faire de distrayant ici. Un contrat à faire pour quand ? Tout de suite ça m’irait bien, parce que j’ai besoin de cogner sur quelque chose. A moins que tu veuilles me servir de défouloir, ce dont je doute, je préférais me mettre en route maintenant et que tu me racontes en chemin, qu’on ne perde pas de temps. Ah nan, il y a aussi une autre option : on remet ça à plus tard et je vais courser ce court-sur-pattes et lui faire regretter de m’avoir combattu à un contre quatre dans un espace fermé. »

Tanya avait énoncé cette dernière option au moment même où l’idée avait germé dans sa tête, sûrement l’idée la plus intéressante pour elle. Elle avait d’ailleurs eut une vague d’excitation qui avait parcouru sa colonne vertébrale, se finissant au bout de sa queue. Elle imaginait déjà la scène, le retrouvant en train de pleurnicher, et sortant son arc et deux flèches, armait son arme tout en disant une phrase culte, comme une phrase de film, afin de le tuer avec classe ! Comme elle adorait le voir dans les films qu’elle regardait quand elle était humaine d’ailleurs.

Elle commença un peu trop à imaginer d’ailleurs … Elle se voyait dans plusieurs cas hypothétiques différents, où elle trouvait une façon, une manière de le tuer à chaque fois un peu différente, sans qu’il ne puisse rien y faire, à part regarder la mort se planter dans son corps. Un cas était de le retrouver, grimper sur le toit d’une petite bâtisse laissée à l’abandon, et le siffler, l’arc bandé avec deux flèches prêtes à partir. De là, il mettrait quelques secondes à découvrir sa position, et quand il la verrait enfin, il n’aurait que le temps de laisser la peur s’emparer de son corps, et dessiner un regard effrayé sur son visage, avant que le destin ne lui rappelle qui était la plus forte. Elle voyait même l’action au ralenti, la flèche pénétrant lentement la chaire, car elle n’aurait pas visé un point vital ni tiré de toute ses forces, et donc ce serait l’hémorragie externe qui, quelques secondes plus tard, l’enverrai tout droit chez les perdants. La première atteindrait l’épaule et le traverserait, alors que l’autre l’atteindrait dans la cuisse, l’immobilisant et le projetant en arrière. Il resterait assis quelques secondes, à regretter d’avoir voulu demander de l’aide pour se protéger, et sentant la vie lentement quitter son corps …

Tanya sortit de ses rêves sanglants en se rendant compte que son interlocutrice lui parlait. Elle aurait pu au moins simuler l’écoute, ou lui demander de répéter car elle avait mal compris, mais ce n’était pas le genre de Tanya, malheureusement.

« Attends, il faut que tu parles clairement, j’étais en train de fantasmer sur la mort que je pourrai offrir au nain, et du coup je n’ai pas écouté. Tu peux me la faire courte et rapide ? D’ailleurs, on y va ou pas ? Si tu avais un cheval, ce serait bien, parce que moi je n’ai rien … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre
Membre
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Quelques pièces d'or pour des rotules en moins   Mer 8 Avr - 21:52

L'un des atouts mais aussi l'un de ses gros défauts de Deirdre, c'est sa tendance "je m'enfoutiste" assez inné chez elle. Du moins en façade car croire qu'elle s'en fout de tout reste une grossière erreur. Une bagarre se terminera souvent par un coup en pleine gueule bien placé mais se venger jusqu'au bout du monde pour quelques choses qu'elle estime futile n'est pas son genre. Donc les paroles et les menaces de morts de Tanya rentreront par une oreille avant de ressortir aussi sec par l'autre. Bien loin est le sens auditif des elfes, tout comme il est bien loin la fierté mal placé que peuvent avoir sa race dans ce jeu. C'est peu être pour cette raison qu'elle s'entend bien avec la noblesse: elle a le charme des elfes sans traîner le défaut insupportable qu'est celui de péter plus haut que son cul.

« Un par un sans doute. Mais en ce qui concerne le cerveau j'en doute. »

Déjà elle aura la délicatesse de ne pas bailler et elle fera l'effort d'écouter la suite même si, disons le franchement, elle n'en avait rien à battre et le fera plus par politesse. Oui, pourrir la vie des gens, Deirdre savait faire mais de la même méthode. A défaut d'avoir son verre à portée de main mais qui est rester sur sa table, elle se contentait de naviguer dans son menu, laissant paraître "quelques pièces pour des rotules en moins" sur l'écran qui apparaîtra devant les yeux de la jeune teigneuse.

« En gros, tout ce que déteste ce bon samaritain de nain: péter des rotules à un marchand qui traîne dans le coin. Une histoire d'impayé avec les intérêts qui vont avec, enfin un truc qui ne me regarde pas et où je serais tentée de dire "chacun sa merde" si tu vois où je veux en venir. En gros ce monsieur Octavus croit profiter de son statut de joueur et donc d'immortel pour s'acquitter de certaines dettes tout en se terrant dans son manoir avec certainement quelques gardes du corps si il n'est pas trop stupide. En gros, il va falloir innover un peu autrement que le tuer mais d'ici là j'aurais bien quelques idées une fois que l'on lui mettra la main dessus. Ah et non, pas besoin de cheval, c'est en ville. Il faut dire qu'avec ce temps je ne tiens pas arriver sur place en plusieurs morceaux parce que l'on s'est perdu en route et que l'on a croiser quelques nounours pendant le trajet. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanya
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Quelques pièces d'or pour des rotules en moins   Dim 12 Avr - 18:33

Tanya avait beau être un sacré personnage, avec un caractère qui lui était propre et qui ne plaisait certainement pas à tous, il n’empêche qu’elle trouvait son interlocutrice aussi bizarre … Cette fille, ou femme, enfin qu’importe, venait lui demander de l’aider pour un contrat où elle ne devait pas tuer quelqu’un mais simplement lui faire mal pour qu’il comprenne le message … En plus de cela, elle avait fait son entrée de manière incongrue … Et enfin elle était contente de ne pas avoir à prendre de cheval car elle craignait quelques bêtes sauvages ? C’était une blague ? Une arnaque ? Une autre personne essayant de tendre un piège à Tanya pour pouvoir la tuer et se venger de ses moqueries ? C’était difficile de savoir.

Mais non-content de rester là et de sortir trois mots, au lieu de lui expliquer un semblant ou de commencer à y aller, elle restait là et regardait sans vraiment voir, comme si un écran était devant ses yeux, invisible aux autres. C’était déjà pénible à Tanya de rester et ne rien faire, surtout après pareil incident, mais elle devait en plus faire avec une personne avec une humeur exécrable ! L’expression « ce n’est pas mon jour » prenait tout son sens en ce jour-ci. Si elle en avait eu le courage, elle se serait planté le poignard dans le ventre et revenir à la cathédrale, comme pour démarrer de nouveau, mais elle n’osait pas. Que ce soit la peur ou la honte, elle se retint.

Tanya s’avança jusqu’à la table la plus proche qui n’était pas tombée. Elles étaient toutes désertes, hormis un ou deux verres ayant survécu aux secousses. Le lieu étant néanmoins désert, seul le tavernier était resté, sûrement par obligation dans son travail, même s’il semblait vouloir se faire oublier. Les clients avaient tous quitté les lieux, que ce soit avant le combat pour certains, ou après l’annonce de l’éloquente pseudo-pirate … Tanya tenait encore ses dagues dans ses mains, et les planta avec rage dans le plateau principal de la table, qui malgré sa demi-douzaine de centimètres d’épaisseur en bois, fut transpercé par les deux lames. Ou enfoncé plutôt, car seul l’affûtage de la lame n’aurait pas suffi, mais Tanya avait appuyé, quitte à se faire mal aux mains. Elle s’était ensuite retournée et sans adresser un regard à son interlocutrice, et était allée au bar.

« Eh toi, tu vas me servir quelque chose, j’ai encore soif. »

Prenant un air menaçant dont elle avait l’habitude : « Et ne t’avises plus jamais de servir quelqu’un avant moi, si tu tiens à ta taverne. Tu sais, les soldats interviennent lors de combats armés, mais pas obligatoirement si une personne défonce les tables, les chaises et le comptoir à la force des mains. Ne l’oublie pas. Mais ne t’inquiète pas, je reste honnête, alors j’ai de quoi payer pour la boisson. »

Tanya s’était retournée, presque par reflexe, vers la pirate pour lui demander ce qu’elle voulait. Depuis le temps qu’elle fréquentait les tavernes, soit après une aventure, un donjon, ou simplement parce qu’elle voulait changer et s’éloigner un peu de se fermette, elle était connue par certains pnjs. Et quand ceux-ci n’avaient pas trop peur pour s’adresser à elle, ils discutaient et Tanya leur offrait toujours une boisson. Mais pas aujourd’hui, et pas à elle. Elle refixa son attention sur le tavernier avant même que son regard croise celui de sa sauveuse, en tendant la main et attendant d’être servie.

Aussi sec elle sortit quelques pièces de sa bourse, et attrapant au passage sa choppe, alla se placer sur le rebord de la fenêtre, celle-ci étant fermée pour ne pas laisser entrer la lumière du soleil. Elle fixait la pirate, sans dire un mot, attendant qu’elle dise quelque chose. Ou qu’elle fasse quelque chose. Si on venait la chercher, alors Madame se ferait désirer, et elle ne prendrait aucune initiative si ce n’est pour combattre. Et puis cette personne ne lui plaisait pas, alors elle ne lui ferait pas le plaisir de rendre la tâche rapide, que ce soit pour l’élaboration du plan, l’exploration des alentours du lieu d’action, ou toute autre chose.

Elle jouait de la queue pendant que le reste de son corps était calme, presque immobile, et hormis ses battements de cœur ou ses mouvements de poitrine quand elle respirait, seule son action d’approcher sa choppe à la bouche pour boire la différenciaient d’une statue de pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre
Membre
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Quelques pièces d'or pour des rotules en moins   Lun 13 Avr - 16:47

Tanya jouait à quoi sur le coup? Que Deirdre se jette à terre et la supplie? Se répète? Visiblement oui mais Deirdre est peu être ce qu'elle est, la miss a un minimum de fierté même si cette dernière est plus son comportement d'avant le blocage dans le jeu qu'un réel comportement role play. En temps normal elle ne serait pas foulé, se serait répétée avant de lancer une avance de la somme sur le comptoir en profitant des témoins avant de rebrousser chemin, un coup certes petit puisque cela reviendrait à ne pas respecter un contrat qui n'a pas été vraiment accepter, chose que tout joueur évite au risque de devoir se traîné une mauvaise réputation et des témoins, ce n'est pas ce qui manque ici. Oui c'est petit comme méthode mais pour quelqu'un qui n'a jamais eu la réputation de chercher midi-quatorze heure pour arriver à ses fins c'est ainsi qu'elle aurait fonctionner. C'est peu être aussi la raison pour laquelle elle a fini dans l'Empire de Fong que dans les Alliances Libres...

Mais voilà, il y a un gros problème à prendre en compte. Tanya a déjà piocher dans la caisse de sa guilde et Deirdre n'avait pas trop envie de prendre le risque de voir s'envoler une avance de milles pièces d'or parce que Tanya a un caractère à la con et que se traîner ce genre de réputation autre part que dans le monde de l'underworld ne la dérangeait pas. Donc parier à pile ou face avec une pièce d'or, soit mais pas certainement une avance de milles!

Oh et puis peu importe son trip, la pirate s'en moque pas mal même si ça risque d'être coton si elle décide de continuer à boire pendant quelques heures avant de retourner dans sa ferme. Elle n'a pas parler de somme exact, ne se gênera pas à diminuer la récompense pour analyser les alentours et les tours de garde, remerciera au passage sa classe secondaire qui lui permet de faire l'imbécile sur un muret autre part que sur un mat pendant une navigation (comme quoi Deirdre a aussi ses trips à elle) et se gèlera les miches une heure de plus car seule sous cette foutue tempête de neige parce que ça, la pirate ne pouvait malheureusement pas y échapper.


« Si tu changes d'avis, c'est les quartiers bourgeois du centre ville. 27 Boulevard de la Marche impériale. »

Et sans un autre mot, elle sortit, rabattant sa veste jusqu'au visage, au nez plus exactement pour éviter que le vent et cette neige lui vienne fouetter le visage.

Une heure plus tard, quelques parts sur un toit d'un bâtiment voisin, à regarder quelques rondes. Si elle ne vient pas dans la demie heure, il va falloir qu'elle agisse seule! Et si Deirdre peut se permettre de rentrer incognito, une fois en intérieur Tanya n'aurait pas été de trop pour backstab la plupart des gardes car ce n'était pas dit que sa classe d'épéiste parviendrait à battre un garde en un ou deux coups et qu'il ne donne pas l'alarme.

Le cerveau buggua suite à l'attente puisqu'elle hurla toute seule dans son coin.


« Putain j'ai zappé à quel point la nicotine à l'arrêt de bus en hivers me manquait! »

Nadia n'était pas une grosse fumeuse mais une fumeuse quand même et Deirdre a beau fréquenté le milieu de la contre-bande, aucun stupéfiant n'a réussi à lui procurer le même plaisir. En y réfléchissant ne doit pas être la nicotine qui devait lui manquer mais le goudron ou tout autres produits chimiques s'y approchant...

C'est au moment de vouloir agir qu'elle vit apparaître une demande d'ami sur le coin de son menu: celle de Tanya visiblement. Serrant les poings pour réchauffer comme elle put ses mains, Deirdre valida la demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanya
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Quelques pièces d'or pour des rotules en moins   Lun 20 Avr - 7:02

Les quartiers bourgeois du centre-ville … Tanya détestait ça. Quoi me demanderez-vous ? Le fait de parler d’un lieu de la manière de la vraie vie, plutôt que de la manière du jeu. Quand ce n’était pas indiqué clairement, Tanya trouvait toujours les phrases clés dans les quêtes, comme "à côté du marchand de tissus dans le quartier sud" ou juste "à droite de l’entrée de la ville", mais là, parler des quartiers bourgeois … Sur les cartes du jeu, chaque quartier avait un nom, mais Tanya ne se rappelait pas d’un quartier nommé « bourgeois » … Elle devait donc faire le tour des quartiers, décider lequel était celui des riches, et ensuite trouver de quel endroit parlait la pirate. Elle lui avait bien sûr donné l’adresse avant de partir, mais Tanya ne l’avait pas retenu… Si ça avait été par chat écrit, elle n’aurait eu qu’à relire …

C’est ainsi que Tanya avait erré dans la ville, à la recherche de ce fameux quartier bourgeois, s’arrêtant tout de même au passage pour regarder les armes … les armures aussi, ainsi que les plats cuisinés par les petits commerces de rue … Oui bon, même si elle n’achetait pas, elle nourrissait ses yeux ! Et c’est ainsi qu’elle finit par trouver le quartier … ou un morceau ? Enfin elle trouva une zone où des bâtiments luxueux lui faisaient face, mais elle n’aurait su dire où étaient les limites dudit quartier. Dans le jeu, chaque quartier était bien délimité, les bâtiments s’arrêtaient nets, et la carte encore une fois lui sauvait la vie. Mais là, il semblerait que certains bâtiments assez récents aient fait leur apparition après le game over …

Alors que Tanya faisait un énième tour du quartier à la recherche d’un bâtiment dont elle ne savait rien, elle se mit à maugréer envers celle qui l’avait engagée : « Elle m’engage et me perds ensuite ! Mais elle n’aurait pas pu au moins suivre la manière conventionnelle des … des donneurs de quêtes ? Je vous jure des fois je maudit les gens qui viennent demander mon aide. Ils se rendent compte que ce que je sais faire, c’est taper, et non réfléchir ?! Je suis une guerrière, pas une penseuse !

Moi ce que je sais faire, ce que j’aime, c’est taper, écraser, marteler, aplatir, éclater, trancher, transpercer, éviscérer, décapiter, démembrer, pas utiliser mon cerveau ! …
»

Tanya aurait pu continuer à grogner ainsi, mais elle se rendit compte que les personnes autour d’elle s’étaient arrêtées et la regardaient avec un drôle d’air. S’il s’était agi que d’aventuriers, elle les aurait tous envoyés balader, mais il y avait des couples, des familles avec des enfants, et elle se douta qu’il s’agissait de citoyens de la ville. Et mince, elle n’aimait pas que les humains de ce monde aient une mauvaise image d’elle, car elle ne voulait pas se faire rejeter de ce monde. Elle entendit des "Mais qu’est-ce qu’elle raconte ?", des  "Que fais un tueur pareil dans la ville ? Elle devrait aller combattre les monstres pour nous sauver plutôt que de dire ça devant les enfants." et aussi quelques "Fille sans cœur".

Tanya fonça alors sans réfléchir dans une ruelle plutôt reculée afin de laisser les citoyens reporter leur attention sur autre chose. Elle entendit encore quelques commentaires sur elle et son commentaire par quelques passants, avant que cela ne passe. C’est un peu après avoir repris ses esprits, et sa mission en main, qu’elle se rappela qu’elle était dans un jeu. Et dans ledit jeu, on pouvait communiquer par télépathie avec ses amis … Bon, il ne suffisait plus qu’à se souvenir de la dénomination de sa commanditaire, et ainsi elle pourrait lui indiquer le chemin. Son nom c’était …

Quelle idiote ! Elle avait oublié son nom ! Enfin, elle le lui avait donné au moins ? Bah, elle avait eut le temps de le voir, quand elle avait examiné quelques instants les caractéristiques de la pirate. Oui, mais elle ne se souvenait plus de son nom. C’était problématique. Tanya eut une idée : pendant qu’elle réfléchirait à son nom, elle essaierait en même temps de grimper sur le toit des bâtiments qui l’entouraient, comme ça elle pourrait se déplacer rapidement par la suite. Dans le jeu, cette pensée aurait été chassée en quelques secondes, mais le monde avait changé et maintenant elle pouvait.

Elle se rappela d’ailleurs qu’il était possible de grimper sur quelques rebords de toit dans le jeu, mais que des barrières invisibles empêchaient de grimper plus haut. Là elle serait libre de monter aussi haut qu’elle le souhaitait … à condition de ne pas avoir le vertige et de ne pas tomber.

On épargnera les détails, disons qu’après plusieurs chutes sans gravité, elle parvint enfin à se hisser sur le toit d’un bâtiment.  De là elle pouvait voir les rues en bas et les passants sans qu’ils se rendent compte de sa présence. Et si elle le voulait, elle pouvait sans mal se déplacer et toit en toit et rejoindre le lieu de sa mission, si elle retrouvait … Deirdre ! Ce nom vint la frapper alors qu’elle avait oublié de chercher ce nom.

Elle n’hésita pas alors à l’inviter dans sa liste d’amis, et une fois que celle-ci fut acceptée, Tanya lança un appel.

« Deirdre ? La pirate qui m’a sauvé dans la taverne ? » Elle attendit une réponse positive avant de poursuivre : « Où est-ce que je dois aller déjà ? Je suis un peu perdue … Mais je ne suis pas loin ! Indique moi quel bâtiment c’est et j’arriverais par les toits. Et pour la suite, j’ai réfléchis, vaudrait mieux que tu y ailles de front avec ton épée pendant que je te couvres avec mon arc. Donc, il est de quel couleur ton bâtiment ? Rouge, marron, bleu ciel ? Il a beaucoup de fenêtres ? … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre
Membre
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Quelques pièces d'or pour des rotules en moins   Dim 26 Avr - 18:18

Le pire dans cette histoire était que Deirdre avait trouvé cela tellement naturel de monter sur les toits qu'elle n'avait jamais été étonnée, la raison étant qu'elle ne s'était jamais réellement posé la question tout bêtement... Son passif de marin et le fait qu'elle faisait déjà l'imbécile à prendre à revers sur les mats qui nécessitait déjà une bonne part de dextérité aussi bien du personnage que de la joueuse mais aussi que sa seconde classe de marin lui enlevait tout simplement les malus de hauteurs et d'intempérie. Donc oui, traîner sur les toits au moment où Nadia se réincarna dans son avatar, le fait qu'elle se soit habitué à la vue FPS l'idée lui ait venu de manière si naturelle que cela pouvait être déconcertant pour certains. Pour beaucoup en fait...

Deirdre marqua une pause de plusieurs secondes avant de répondre, en réalité elle se réchauffait la main libre dans la poche.


« Manoir à pierre comme la plupart des bâtiments de la ville mais des briques orangés sur les côtés, le jardin est entouré d'une grille. On ne peut pas le louper une fois avec ses repère là en tête. Hmm à l'arc tu dis? »

Aller au front à l'ancienne? Tentant mais non, il y avait ce problème de voir débouler la garde si jamais elle défoncer la porte d'entrée à la bonne franquette trop tôt. Le PvP a beau être activé mais l'ordre régnait en ville, surtout quand on touche aux porte-feuilles des Empereurs que sont les gratins telle que les marchands et les nobles. Et son patron a beau être en bon terme avec la milice de la ville, pas sûr qu'il connaisse une Deirdre si jamais elle devait éclaté sous le nombre avant de se faire cueillir à la sortie de la cathédrale par cette fois-ci, la garde royale et finir au trou. C'est beau la dictature, les Aventuriers ont beau avoir provoquer un certain chamboulement dans l'équilibre de ce monde, les Empereurs ne sont pas rester les bras croisés face à ceux qu'ils considèrent comme des fouteurs de troubles. C'est qu'il y a des ragots peu commodes qui circulent dans l'Underworld qu'est la contrebande.

« L'arc ce n'est peu être pas une si mauvaise idée. Le but, c'est de ne pas non plus s'attarder sur place après avoir défoncer la porte d'entrée. C'est Jumanji, pas le bled paumé d'à côté. Pour les fenêtres, toutes fermés vu le temps de merde qu'il y a mais je vois que la servante a ouvert le rideau à la plupart. Je comptais rentré incognito par la fenêtre du grenier pendant que tu me couvres aux fenêtres. En plus si tu as une position en hauteur, ça permettra de neutraliser le premier clampin qui se barre chercher la garde si jamais ça devait chauffer. Après tout un joueur ne peut pas communiquer avec la garde comme on le fait par télépathie en ce moment même. »

Il n'y a qu'un garde dans le jardin. En fait ce n'est pas le nombre en lui même qui gêne, c'est surtout qu'il va falloir agir rapidement vu que l'action se passe en pleine ville! Quand aux fenêtres, c'est des fenêtres de manoir, autant dire que c'est haut de trois mètres et la largeur ne vaut guère mieux! Difficile à louper.

« Si je mets de côté les deux domestiques, il n'y a que trois gardes à l'intérieur... trois gardes non joueurs si tu veux plus de détails. Par contre ce qui m'ennuis c'est si jamais il y a quelques aventuriers pour le protéger et la logique c'est qu'il serait deux ou trois. A nos niveaux, ce n'est pas leurs puissance qui me gênent, c'est plutôt les décisions qu'ils peuvent prendre. »

En fait c'est l'option "doté d'un cerveau de joueurs" qui gêne Deirdre dans l'histoire. Donné des ordres à une tripotée de soldats PNJ, aller chercher la garde quitte à sauter du second étage, voir même appeler les copains par télépathie. Bref tout ce que ne fera pas un habitant du pays!

« Le seul bon côté, c'est que nos joueurs, ils ne sont certainement pas en alerte 24 heures sur 24. Après si tu as une autre idée ou si tu vois quelques choses de plus quand tu arriveras sur place je suis à ton écoute. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques pièces d'or pour des rotules en moins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques pièces d'or pour des rotules en moins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour Quelques Pièces d'Or
» quelques pièces de ma waaagh
» Quelques petits clichés pour le plaisir des yeux!
» Quelques fantômes bonus pour Ghost Stories !
» Quelques minutes de plaisir pour toute une vie de responsabilités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blade Online :: Le Monde D'Anchelor :: L'empire Fong :: Jumanji-
Sauter vers: